Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Biscuits façon "finger"

Publié le par Myrtille

Pour cette recette, je me suis servie de la margarine légère sans huile de palme de veganwiz link, mais on peut très bien utiliser de la margarine du commerce. Cependant, par souci d’écologie, je boycotte tous les produits à base d’huile de palme. A ce sujet, vous pouvez lire l’excellent article du dernier Veg Mag link. Cette recette a eu un franc succès auprès de mes hommes, comme d’hab’. Ooooh, les gourmands !

 Biscuits-facon-finger4.JPG

Ingrédients :

250 g de farine (complète comme souvent, mais vous pouvez varier)

140 g de margarine

70 g de sucre de canne blond

200 g de chocolat

 

Préparation :

Dans un saladier, mélanger la farine, la margarine et le sucre. Pétrir jusqu’à obtenir une boule de pâte.

 

Biscuits façon finger1

 

Etaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie. La pâte doit faire environ 0,5 cm d’épaisseur. Découper en batonnets. Les déposer sur une plaque couverte de papier sulfu et enfourner entre 10 et 15 min. th. 6 (180°C.).          

                                   Biscuits façon finger3

 

Dans un bol, déposer le chocolat cassé en morceaux. Faire bouillir de l’eau dans une casserole et y déposer le bol. Faire fondre le chocolat au bain marie. Quand il est fondu, à l’aide d’un pinceau (en silicone par exemple), enrober les biscuits. Déposer les biscuits ainsi enrobés sur une grille ou un papier sulfu. Laisser refroidir et bien durcir.

 

Voir les commentaires

Biscuits à la farine de lentilles vertes

Publié le par Myrtille

C'est en feuilletant le dernier livre de Kecily et Kristof Berg link "Protéines vertes" que cette recette m'est venue. Je me suis fortement inspirée de leur recette de "Biscuits secs aux pois chiche et à la tomate séchée". J'étais en panne de farine de pois chiche, j'ai donc décidé de faire cette variante de biscuits moelleux.

 

Biscuits-aux-lentilles-vertes2.JPG

Désolée pour la photo floue

Ingrédients :

100 g de farine de lentilles vertes (maison pour moi, mais on en trouve en magasin bio)

15 cl d'eau

1 CS de graines de lin

1 petite poignée de poivron rouge séché (maison)

10 olives noires en petits morceaux

2 belles pincées d'herbes de Provence

 

 Farine-de-lentille-verte-maison.JPGPoivron-seche-maison.JPG

                Ma farine de lentilles vertes maison et mes poivrons séchés maison

Préparation :

Broyer les graines de lin. Mélanger la farine, le lin, le poivron, les olives et les herbes de Provence. Ajouter petit à petit l'eau. Bien mélanger. Etaler la pâte à la spatule dans un moule à tarte. Cuire environ 40 min. th. 6 (180°C.). Sortir du four et laisser refroidir. Découper en morceaux.

Biscuits-aus-lentilles-vertes1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma pâte avant la cuisson

Voir les commentaires

Biscuits croquants sans gluten façon langues de chat

Publié le par Myrtille

J’adore les langues de chat, ce fameux biscuit hélas contenant des œufs. Alors j’ai voulu essayer d’en faire sans œuf. Le résultat est croquant à souhait, même si les biscuits n’ont pas franchement la forme des langues de chat. Ces biscuits ont eu une franc succès auprès de mes 2 hommes. Faits pour le goûter, ils ont été avalés en moins de temps qu’il ne faut pour les faire LOL.

 Biscuits-croquants-facon-langues-de-chat1.JPG

Ingrédients :

50 g d’huile d’olive

160 g de farine de riz complet

40 g de fécule de pomme de terre

16 cl de lait végétal

1 lamelle de zeste de pamplemousse râpé

 

Préparation :

Dans un saladier, mettre les ingrédients. Y incorporer les ingrédients secs et le zeste de pamplemousse. Prendre ½ CC du mélange et l’étaler sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfu. Enfourner entre 10 et 15 min. en surveillant. Il faut, que comme sur les langues de chat, les bords soient dorés.

 Biscuits-croquants-facon-langues-de-chat.JPG

Voir les commentaires

Galette des rois des sous-bois

Publié le par Myrtille

Bon, je sais ce n’est plus l’Epiphanie, mais pourquoi attendre l’année prochaine pour déguster à nouveau une galette ? Chez moi, c’est quand l’envie me prend. Pareil pour les crêpes… C’est en allant chercher quelque chose dans mon congélateur que je suis tombée sur un sachet de mûres que nous avions cueillies l’année passée et 2 pâtes feuilletées bio (en attendant que je me mette à en fabriquer, ce qui ne serait tarder… Je vous tiens au courant). Comme souvent, je m’inspire de la recette de base de notre chère Béatrice, que j’accommode à ma sauce (ouuh, la copieuse !!!! Honte à moi, mais j’adore ses recettes. Merci à toi, Béatrice). 

 Galette-des-sous-bois1.JPG

Ingrédients :

2 pâtes feuilletées vegan

150 g d’amandes en poudre

50 g de sucre

15 g de fécule de maïs

60 ml de lait végétal + un peu pour la dorure

50 g d’huile d’olive

150 g de mûres congelées ou fraîches réduites en purée

 

 

Galette des sous-bois

Préparation :

Etaler la première pâte dans un moule à tarte huilée ou recouvert de papier sulfu ou encore en silicone et la piquer avec une fourchette. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients. Déposer cette préparation sur la première pâte feuilletée et recouvrir de la seconde pâte. Avec les restes de pâte faire des motifs avec un emporte-pièce. Badigeonner avec un peu de lait. Enfourner environ 35 min. à 180°C. (th. 6).

 

Galette-des-sous-bois2.JPG

 

 

 

Voir les commentaires

Retour de vacances

Publié le par Myrtille

Bonjour à toutes et à tous,

Me voici de retour. Oui, je sais, je suis rentrée depuis dimanche matin soit presque une semaine, mais je n’ai pas encore eu le temps de poster un petit compte rendu de mes vacances à la montagne. En rentrant, mon homme et moi avons continué la destruction de notre terrasse. Enfin, cela est une autre histoire… Départ pour la montagne samedi 19 février à 8 h. Nous prenons le Métrobus jusqu’à la gare de Rouen. Eh oui, écolo jusqu’au bout ! Nous voyageons toujours uniquement en train. De toute façon, pas le choix, nous venons de mettre notre vieille R21 (qui ne sortait du garage qu’une fois par mois et encore…) à la casse. Départ du train à 8 h 45 pour Lyon Pardieu, puis un autre trajet de Lyon à Saint Gervais les Bains-Le Fayet. Après 7 heures de trajet, le train arrive avec presque une demi-heure de retard à l’arrivée. Ce sont les aléas du train. Les gens râlent. En moi même, je pense qu’ils auront bien le temps de mourir… S’ils étaient en Espagne, ils auraient le temps de râler. Les trains arrivent régulièrement avec 3 heures de retard… Pas de stress pour nous. Pourtant avec le retard du train, il n’y a plus de navettes pour nous rendre à notre station : Les Contamines Montjoie. Comment allons nous faire ? Tant pis, on a pris un taxi. Dans le taxi, déception. Pas de neige, elle a complètement fondu. Pour les climato-sceptiques, les effets du réchauffement climatique sont là et bien là. Notre studio est petit, mais cosy et fonctionnel avec une décoration typiquement montagnarde.

Retour de vacancesRetour de vacances
Retour de vacances

Après une bonne nuit de sommeil, on a rechargé les batteries. Pendant la nuit, il a neigé un peu. Après un copieux petit déj’, on descend au village à pied (même s’il y a une navette au pied de la location. On aime bien la difficulté, lol). Le chemin de rando est verglacé en dessous de la neige et ce qui devait arriver arriva. Une glissade et boum sur les fesses. Heureusement, il y a du rembourrage, lol, mais le choc a été rude. Dans le village, on se croirait en ville à l’heure de pointe. C’est presque les embouteillages. AU SECOURS !!! Heureusement, la location est loin de tout ce brouhaha. Et quand je vois les véhicules qui circulent, mon sang ne fait qu’un tour : 4X4, Pick-up, berlines,… tout ce qui pollue le plus. Bonjour l’air pur… Tout ici est dédié au ski alpin. Toutefois, le village reste typique avec de jolis chalets intégrés au paysage et dès qu’on s’éloigne du centre du village tout redevient calme. Ouf ! On a fait de belles randos et le fiston a fait de la luge. Il s’est éclaté avec papa. Moi, je n’ai pas pu faire de luge pendant nos balades, j’avais trop mal aux fesses après ma chute spectaculaire. Un séjour en demie teinte donc, même si l’air montagnard est nettement plus pur que celui de ma ville. La prochaine fois, on ira dans un coin plus tranquille. Vivement cet été où nous irons dans un village sans voitures à essence. Je vous en dirai plus en temps voulu. Concernant les spécialités culinaires montagnardes, elles sont loin d’être vegan et même pas végétariennes sauf les crozets et les myrtilles sauvages que j’ai d’ailleurs eu l’occasion de déguster. Il y a beaucoup de spécialités fromagères qui pourraient être végétariennes si on n’y ajoutait de la présure. Voilà quelques photos :

Retour de vacancesRetour de vacances
Retour de vacancesRetour de vacances
Retour de vacancesRetour de vacances
Retour de vacances

Voir les commentaires