Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Compte rendu des vacances de la famille Myrtille

Publié le par Myrtille

Voici, comme promis, un compte rendu des vacances de la famille Myrtille.

Lundi 18 juillet :

Nous voilà partis pour un long trajet de presque 12 heures. Le lieu où nous allons est interdit aux véhicules à essence. Après 12 heures -dans les métros, gares et trains- qui ont finalement passé assez vite, nous voilà arrivés à Zermatt, gros bourg du Valais suisse. Zermatt est une enclave germanique dans un canton francophone. Le dépaysement est donc total. Il est 20 h 15. Je trouve une cabine téléphonique dans le hall de la gare. Il y en a encore beaucoup en Suisse. J’appelle mes parents et ma petite sœur. Ensuite en route vers l’hôtel que nous connaissons déjà puisque nous sommes déjà venus ici il y a 4 ans et que j’y suis venue avec mes parents il y a presque 20 ans. Nous remontons la rue principale à pied avec nos bagages. Nous aurions pu demander qu’on vienne nous chercher, mais après un si long voyage assis, cela nous fait du bien de marcher. La montagne est cachée derrière les nuages et honnêtement, je ne fais pas très attention au paysage. Pour le moment, mon souci est d’arriver à l’hôtel et de me reposer. Après un repas, composé des burgers que j’avais fait avant de partir, pris dans la chambre de l’hôtel et une bonne douche, nous nous couchons comme les poules lol. Tout le monde dort, excepté moi. Je suis tellement heureuse d’être là que je n’arrive pas à m’endormir avant 1 h du matin.

Le drapeau suisse et quelques edelweiss en pot.

Le drapeau suisse et quelques edelweiss en pot.

Mardi 19 juillet

Debout à 8 heures. Au lever Monsieur Matterhorn (ou Cervin en français) est dégagé. J’en profite pour prendre des photos. Mais cette éclaircie est de courte durée. Les nuages voilent à nouveau le ciel et il se met à pleuvoir. Pas trop grave, nous avions prévu de nous reposer après le voyage. Nous décidons de faire du shopping et d’acheter quelques souvenirs pour nos amis.

Mercredi 20 juillet :

Je décide de mettre le réveil un peu plus tard. La météo est un peu plus clémente qu’hier malgré quelques averses, mais décidemment Monsieur Matterhorn est aux abonnés absents. Nous partons en fin de matinée vers Stafel en passant par un village du nom de Zum See où nous nous arrêtons dans un jardin de plantes aromatiques utilisées pour fabriquer les fameux bonbons Ric*la.

Refuge de Zum See

Refuge de Zum See

Chalets à Zum See Chalets à Zum See

Chalets à Zum See

Les toilettes du refuge

Les toilettes du refuge

Pimprenelle et mélisse au jardin Ric*la
Pimprenelle et mélisse au jardin Ric*la

Pimprenelle et mélisse au jardin Ric*la

Jeudi 21 juillet :

Randonnée vers Schwarzsee, ce qui en allemand signifie Lac noir. Décidemment, le temps n’est pas avec nous. J’espère que le séjour ne va pas être tout le temps pluvieux. Je suis agréablement surprise par Mateo. Le mini pousse (bientôt 6 ans) a fait le chemin aller-retour à pied sans broncher. Il y a même pris du plaisir. Nous sommes crevés, mais contents.

Schwarzsee et sa chapelle Schwarzsee et sa chapelle

Schwarzsee et sa chapelle

Vendredi 22 juillet :

Non, les nuages ne nous fichent pas la paix, même si on a cru un moment que ça allait s’améliorer. Direction Riffelalp, lieu de rando avec un panorama à couper le souffle. Hélas les nuages ont un peu gâché la vue. Là haut se trouve un hôtel de luxe et un joli petit train que Mateo a apprécié.

Train de Riffelalp

Train de Riffelalp

Panorama depuis Riffelalp

Panorama depuis Riffelalp

Samedi 23 juillet :

Après 3 jours de rando, nos chevilles et genoux sont fatigués. Perso, je préfère monter que descendre car la descente fatigue mes articulations. Nous choisissons vraiment nos jours de repos, car il pleut des cordes. Nous faisons quelques courses pour nos repas car ici les plats végétaliens sont rares hormis quelques spaghettis au pesto ou à la sauce tomate. Monsieur Myrtille en profite pour m’acheter des… MYRTILLES bien sûr !

Les myrtilles de Monsieur Myrtille. Ah ah, trop drôle ! Un couteau suisse Vi*torinox du coin. On le trouve qu'à un endroit dans le monde : à Zermatt. On voit le Cervin sculpté sur le couteau

Les myrtilles de Monsieur Myrtille. Ah ah, trop drôle ! Un couteau suisse Vi*torinox du coin. On le trouve qu'à un endroit dans le monde : à Zermatt. On voit le Cervin sculpté sur le couteau

Beaucoup de produits sont fabriqués en local ou national. Du coup, la qualité est bien meilleure. Beaucoup de gens pensent que la Suisse est chère. Franchement, je tors le cou à cette idée reçue. Bon, l’hôtellerie et la restauration ne sont pas données, mais pour le reste les prix sont à peu près équivalents aux nôtres. Sans compter que là, nous sommes dans un lieu très touristique. Le Cervin est la montagne la plus photographiée du monde. Ici, on entend parler toutes les langues. On voit beaucoup de Japonais (bien sûr !) et de personnes des Emirats arabes, mais aussi des personnes plus modestes et des helvétiques bien sûr, mais ils ne sont pas la majorité.

Vieux chalets à Zermatt
Vieux chalets à Zermatt

Vieux chalets à Zermatt

Cervin ou Matterhorn

Cervin ou Matterhorn

Dimanche 24 juillet :

Grande rando au Grünsee (Lac vert en allemand). Encore un lac ! Quand j’y suis allée il y a 4 ans, le temps était très couvert. Aujourd’hui, le temps n’a rien à voir avec celui d’hier. Nous avons un grand soleil et Monseigneur Matterhorn nous fait l’honneur de sa présence sans qu’un nuage ne vienne jouer les troubles fêtes. J’en profite pour le bombarder de photos. Lors de notre pause casse-croûte, un écureuil nous rend une petite visite dans le sapin sous lequel nous nous sommes arrêtés.

Le Grün See

Le Grün See

Matterhorn ou Cervin sur le chemin du Grün See

Matterhorn ou Cervin sur le chemin du Grün See

Chaine de montagnes sur le chemin du Grün See

Chaine de montagnes sur le chemin du Grün See

Lundi 25 juillet :

Le temps est à nouveau nuageux. Mini pousse commence à fatiguer. Nous faisons donc une petite randonnée (1 heure 30 tout de même) le long d’une cascade, qui vient se jeter dans le torrent qui traverse Zermatt. Une jolie surprise nous attend sur le chemin. Plusieurs marmottes sont en train de prendre un bain de soleil (oui, entre les nuages, il y en avait un peu). Je dégaine mon appareil photo. De retour à Zermatt, nous faisons un détour par l’hôtel pour nous soulager de notre sac à dos et appareil photo. Erreur fatale ! En retournant au centre pour faire quelques courses, 4 Suisses, en costume traditionnel, sont en train de jouer du cor des Alpes. Ouf, j’ai quand même une carte postale et une photo prise il y a 4 ans. Autrefois, les paysans se servaient des cors des Alpes pour communiquer entre eux.

Compte rendu des vacances de la famille Myrtille
Cors des Alpes il y a 4 ans

Cors des Alpes il y a 4 ans

Mardi 26 juillet :

Aujourd’hui, nous partons en randonnée à destination de Täsch, le village le plus proche de Zermatt, situé à 5 km. Täsch est équipé d’un parking pour les voitures. Elles ne peuvent pas aller plus loin, sauf dérogation. En cours de route, nous faisons une pause d’au moins une demie heure pour photographier 3 marmottes en train de fouiner dans l’herbe d’une prairie et de se bronzer au soleil sur des éboulis. Mateo est aux anges.

Oh la jolie marmotte !

Oh la jolie marmotte !

Encore une ! Pas facile de les photographier, elles bougent sans cesse

Encore une ! Pas facile de les photographier, elles bougent sans cesse

Mercredi 27 juillet :

Aujourd’hui, c’est la journée de Mateo. Nous retournons à Zum See à 30 minutes de marche de Zermatt. Le refuge-restaurant met à disposition des jeux pour les enfants. Même si les gens ne consomment pas, l’aire de jeux est accessible à tous. En France, les propriétaires du refuge auraient viré les gens s’ils ne consommaient pas. Incroyable ! J’en profite pour participer au concours du jardin Ric*la. Les formulaires du concours sont à disposition dans une sorte de boîte aux lettres. On y trouve aussi des crayons. Rien n’est volé… Jeudi 28 juillet Pour le dernier jour de séjour, nous nous préparons pour le départ. Nous ne pouvions pas partir de Suisse sans déguster du chocolat. Nous rentrons dans une boutique d’un artisan chocolatier et demandons du chocolat (noir bien sûr !) orange-amande et un autre aux mûres. Humm, un vrai régal ! Nous faisons un dernier tour dans les 2 mini supermarchés de Zermatt. Dans le rayon frais, nous sommes surpris de voir des graines germées et des produits estampillés Vegan. J’ai l’impression que ce mode de vie est beaucoup plus accepté dans ce pays (pourtant un royaume du fromage). Je rappelle au passage que la marque Vegusto est suisse.

Voici une photo insolite : un potager sur un toit végétal. Le toit d'un train en premier plan. A quand la même chose en France !

Voici une photo insolite : un potager sur un toit végétal. Le toit d'un train en premier plan. A quand la même chose en France !

Vendredi 29 juillet :

Dernier petit déjeuner à l’hôtel. Nous partons à 9 h 39 de Zermatt et arrivons à environ 21 h chez nous. Conclusion Zermatt a la particularité d’être le dernier village, assez typique avant le Cervin. Je déplore toutefois, depuis ces dernières années une certaine spéculation immobilière qui devra s’arrêter un jour à cause de la situation géographique du village. Certains chalets modernes sont plutôt de mauvais goût et n’ont rien à faire dans ce gros bourg montagnard. Cependant, l’ensemble reste homogène et typique notamment avec de vieux chalets datant du XVIIème siècle et même quelques uns plus anciens du XIIème siècle.

Mon chalet préféré

Mon chalet préféré

Encore une photo de mon Mattrehorn adoré

Encore une photo de mon Mattrehorn adoré

Sculpture en bois pour indiquer les chemins de rando

Sculpture en bois pour indiquer les chemins de rando

Un des véhidules électriques qui circule dans Zermatt

Un des véhidules électriques qui circule dans Zermatt

Le village et le Cervin

Le village et le Cervin

Voir les commentaires

La famille Myrtille part en vacances

Publié le par Myrtille

La famille Myrtille part en vacances pour une dizaine de jours en Suisse, à la montagne, bien sûr, dans une petite ville sans voitures au pied du Cervin du nom de Zematt. Je vous raconterai toutes nos aventures à notre retour. En attendant voici déjà une photo du Cervin.

 

Zermatt-copie-1.jpg

 

BONNES VACANCES A TOUS !

 

Voir les commentaires

Salade aux fanes de betteraves et bourrache

Publié le par Myrtille

Voilà encore une recette toute simple et délicieuse. J’ai la chance d’avoir de la bourrache dans mon jardin, donc pourquoi ne pas tirer profit des bienfaits de cette jolie plante aux fleurs d’un bleu magnifique. Mélangée aux fanes de betteraves, ce fut une bien belle salade d’été.

Ingrédients (pour 4 personnes environ) :

* Les fanes de 4 betteraves

* 10 très jeunes feuilles de bourrache (attention cette plante a des feuilles piquantes)

* 1 pot d’asperges

* 1 belle carotte

* Quelques fleurs de bourrache pour décorer

Préparation :

Laver tous les légumes et feuilles. Emincer les fanes de betteraves. Faire de même avec les feuilles de bourrache mais encore plus finement. Les feuilles de bourrache doivent être impérativement coupées très finement pour qu’elles perdent leur côté piquant. Couper les asperges en morceaux et râper la carotte. Dans un saladier, mélanger le tout et assaisonner avec une vinaigrette à base de vinaigre de cidre et dune huile de votre choix. Déposer les fleurs de bourrache sur votre salade pour décorer. Il n’y a plus qu’à déguster.

Salade aux fanes de betteraves et bourrache

Voir les commentaires

Flapjacks américains aux noisettes

Publié le par Myrtille

Les flapjacks sont en Angleterre des barres de céréales nutritives, mais aux Etats-Unis, ce sont en fait des sortes de pancakes. J’avais déjà goûté ceux à la banane d’une recette trouvée dans un livre de Jo Stepaniak. J’ai tellement aimé que j’ai voulu en créer avec des goûts différents. A vos poêles !

 

Ingrédients (pour environ 7 pancakes) :

½ tasse (mug américain) de farine complète

1 pincée de bicarbonate de soude

1 CC de vinaigre de cidre

25 g de noisettes

3 CS de sucre de canne blond

½ tasse de lait de riz

 Flapjacks-americains-aux-noisettes.JPG

Préparation :

Mélanger les ingrédients secs puis ajouter les ingrédients humides et bien amalgamer. La pâte est très épaisse. Faire chauffer l’huile dans une poêle. Prendre une grosse CS de pâte pour faire un tas. Faire plusieurs tas et faire revenir dans une poêle.

Voir les commentaires

Petits roulés au pralin

Publié le par Myrtille

La noisette est mon fruit oléagineux préféré. Je suis un véritable petit écureuil. Quand je tombe dedans, mieux vaut ne pas laisser le pot trainer. C’est en grignotant des noisettes que j’ai pensé à cette recette.

Ingrédients (pour environ 20 biscuits) :

* 100 g de noisettes

* 50 g de sucre de canne blond

* Eau

* 1 pâte feuilletée (faite maison si vous savez la faire, ce qui n’est pas mon cas pour le moment)

Petits roulés au pralin

Préparation :

Réduire les noisettes en morceaux assez fins mais sans toutefois les réduire en poudre. Dans une casserole à fond épais, mettre le sucre, les noisettes et un filet d’eau. Chauffer à feu doux jusqu’à obtenir des noisettes caramélisées. Remuer régulièrement. Etaler la pâte feuilletée. Répartir les noisettes caramélisées sur la pâte. Rouler la pâte et couper de petites tranches. Déposer les tranches obtenues sur du papier cuisson et enfourner environ 20 min. (à surveiller) th. 6 (180°C.). Comme d'hab, ils ont une sale bobine, mais ce fut un délice. Ah, moi et la présentation...

Petits roulés au pralin

Voir les commentaires